samedi 30 mai 2009

L’interprétation de vos œuvres

L’interprétation de vos dessins, peintures, collages ou modelages est toujours un moment délicat, mais c’est un moment qui vous revient de droit, dans le sens, ou vous êtes la seule personne à pouvoir le faire. J’ai trouvé dans le livre d’Alexandra Duchastel : «La Voie de l’imaginaire» une très belle approche pour aborder cette interprétation:
1) Observez avec bienveillance et curiosité ce que vous avez réalisé. De quelle manière ça se présente à vous. Prenez le temps de regarder ce que vous voyez.
2) Ressentez et associez : Ressentez ce que vous fait vivre l’image. Notez sans vous censurer, toutes vos réactions et associations spontanées. Ecrivez sur :
· ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas
· l'effet que les couleurs utilisées ont sur vous ;
· les formes et les lignes qui vous rappellent quelque chose ;
· ce à quoi cela vous fait penser;
· votre senti corporel à cet instant précis ;
· l'état émotif qui vous habite.
3) Décrivez l'image : Pour vous obliger à voir l'œuvre telle qu'elle est, décrivez-la le plus objectivement possible, comme si vous deviez la décrire à une personne aveugle. Parlez des lignes, des formes, des couleurs, du mouvement, de l'énergie ; utilisez des qualificatifs clairs et précis pour traduire l'impression qui s'en dégage. Par exemple: mouvementé, calme, en dents de scie, plein de vie, chaud, froid, etc.
4) Relisez-vous et identifiez-vous à l'image: vos réactions spontanées, à votre propre création parlent de ce que vous êtes dans l'instant présent; elles révèlent parfois des aspects inconnus de votre personnalité qu'il vous faudra apprendre à apprivoiser. Relisez les dernières lignes que vous avez écrites et utilisez, pour vous décrire, les qualificatifs que vous avez employés. Récrivez le même paragraphe en commençant chaque phrase par «Je suis... mouvementé, calme, en dents de scie, etc. »
5) Laissez émerger un mot ou un titre: Sans trop réfléchir, écrivez le titre qui vous vient à l'esprit lorsque vous regardez l'image. Ne portez pas de jugement; acceptez ce qui vous vient spontanément à l'esprit.

A vous de jouer maintenant ! ou plutôt… à vous d’interpréter maintenant…

2 commentaires:

Nolwenn a dit…

Merci Dominique pour cet article, je me le mets en bookmark :)
Passe une bonne journée.

Domi a dit…

ça me fait plaisir Nolween, c'est bien interessant des fois, d'avoir de bonnes pistes pour interpréter nos dessins.
Bonne journée à toi aussi