jeudi 9 décembre 2010

Danser la vie


Voici un exercice proposé par Anne Marie Jobin et que j’ai fait hier soir.
La consigne était la suivante : dessin spontané au coucher à partir d’une émotion ou sensation de la journée.

Au départ, pour moi, la sensation était plutôt floue. Il m’est arrivé différentes petites choses dans la journée, mais rien de bien énervant. J’essayais de mettre un nom sur mon état, mais ça ne venait pas. J’ai donc pris mes crayons en me disant que je verrais bien ce qui en ressortirait.

Et voilà ce que ça a donné, j’ai eu la grande surprise de voir apparaitre une jolie silhouette féminine qui danse. De la lumière traverse son corps de bas en haut et des rayons roses partent des chakras vers l’avant et l’arrière de son corps.

Ce dessin m’a beaucoup émue et j’ai alors réalisé que cette sensation était une sensation de contentement, l’impression d’être au bon endroit, au bon moment, de danser avec la vie !

4 commentaires:

Callie a dit…

Je me demande tout de même... N'est-ce pas une situation dans laquelle on a tendance à "copier" même sans s'en rendre compte, des dessins vus par ailleurs ?
J'ai du mal à imaginer (je n'ai pas encore essayé, c'est prévu mais j'ai eu beaucoup de travail en cette fin d'année) ce que cela peut donner sortir de ma main...

De surcroît est-ce que l'on n'a pas tendance également à interpréter en fonction de ce que l'on cherche ou de ce que l'on pense-craint-veut ? Ce qui rend les choses subjectives ?

Euh... C'est du questionnement, hein ? pas des critiques... :)
Merci en tout cas

Domi a dit…

Pour répondre à ta question Callie, s'il y a une chose dont je suis certaine , c'est de ne pas avoir "copier" ce dessin, d'une part, parce que je ne sais pas dessiner et que j'ai bien de la misère à mettre en forme ce que je vois et d'autre part, parce que j'ai fait ce dessin trés rapidement,en 3 a 4 coups de pastel.
Par ailleurs pour ce qui est de l'interprétation, c'est certain que c'est toujours subjectif, surtout lorsque l'on est seule, en groupe , c'est un peu différent, car il y a aussi le regard de l'autre qui vient parfois ajouter quelque chose.Mais même si c'est subjectif, ça n'a pas d'importance, car ce que tu vois dans ton dessin est ce que tu as besoin de voir. Et ce qui est amusant parfois, c'est de retourner voir ton dessin quelques jours ou quelques semaines plus tard et tu peux y voir d'autres choses. l'important est que cela nous fait toujours avancer vers une meilleure connaissance de nous même.

Callie a dit…

Ouille, je te prie de bien vouloir accepter mes excuses, je n'ai pas voulu dire que tu avais copié. Je me demandais juste si cela pouvait arriver, parce que j'ai bien vu qu'une de mes "cartes" et l'un de mes dessins étaient "fortement inspirés" voir copiés (non pas directement, mais "par éléments") de ce que j'avais vu "ailleurs" d'où ma question.
Par ailleurs de toute façon, je crois que "copier" est aussi une étape, avec "s'inspirer" avant de "créer spontanément ou librement" ;)

Je suis d'accord pour l'interprétation, je pense également que l'on interprète forcément beaucoup "là où l'on est touché, émue ou émotionnellement fragile"...

merci de prendre le temps de répondre. Bon dimanche

Domi a dit…

Ne t'excuse pas Callie, en fait, c'est moi qui devrait m'excuser pour cette réponse un peu prompte car, finalement, je n'avais pas bien compris ta question. "Copier" a une connotation assez négative et, comme tu le dis, je préfère le terme "inspirée" qui me semble plus juste. se laisser inspirer par d'autres ou par quelque chose qui vient de l'intérieur de soi, dans le fond , quelle importance? c'est toujours une façon créative de laisser sortir de soi quelque chose qui nous habite, qui essaie de s'exprimer.