jeudi 6 octobre 2011

Le corps qui parle



Voici un exercice que vous trouverez dans le livre d’Anne Marie Jobin : Fantaisies et gribouillis. C’est un exercice que j’aime beaucoup et que j’utilise régulièrement dans mes ateliers car il permet une prise de conscience aigue du corps et de sa capacité à nous parler si nous voulons bien essayer de l’entendre.

Préparation : ayez du papier non-ligné, de préférence assez grand. Tracez-y la forme simple d’une silhouette et préparez les médiums de dessin ou de peinture de votre choix.

Action : installez-vous confortablement pour faire cette visualisation : en débutant par les pieds et en montant graduellement vers la tête, imaginez qu’une lumière très douce et bienveillante éclaire chacune des parties de votre corps, voyant à l’intérieur de chacune d’elles. Dirigez ainsi votre attention sur chaque partie et soyez attentif à toute image, sensation, couleur, symbole ou mot qui pourrait venir. Accueillez ce qui vient et quand vous avez passé cette lumière partout, imaginez que son faisceau s’éloigne et vous englobe en entier. Prenez le temps de sentir l’ensemble, de voir ce qui est le plus important dans ce qui est ressorti, et de voir aussi si un coin a été oublié. Quand vous avez terminé, remerciez la lumière de sa bienveillance, ouvrez vos yeux et allez a votre feuille de papier pour illustrer du mieux que vous le pouvez ce que vous avez vu ou ressenti. Si de nouvelles images vous viennent en travaillant, suivez-les. Terminez si désiré en donnant une voix à votre corps ou à une de ces parties : écrivez tout ce qui vient.

Retour : que ressentez-vous suite à ce travail ? Votre corps avait-il beaucoup à dire ? Y a-t-il des actions concrètes qu’il vous demande ? Écrivez vos conclusions.

Utilités : permet d’entendre le langage du corps, de désamorcer certains problèmes, de relâcher le stress. Permet aussi l’expression du matériel inconscient.

Voici quelques variantes possibles proposées par Anne Marie :

• Faire un dialogue à deux mains avec une partie, (le corps utilisant la main non-dominante).

• Sur du très grand papier, demander à quelqu’un de tracer votre silhouette et faites cet exercice grandeur nature.

4 commentaires:

Callie a dit…

IL faut tout de même admettre que si le corps parlait ma langue, ça serait un tantinet plus facile non ?

Domi a dit…

C'est sur qu'il est pas toujours facile à entendre. Je crois que plus on apprend à l'écouter et mieux on le comprend. C'est une relation d'amour à développer avec lui...
Bonne journée Callie

Fée des bois a dit…

Un exercice très intéressant. Je vais le faire aujourd'hui. Merci!

Domi a dit…

Donne m'en des nouvelles fée des bois